Une bonne Socca pour l’apéro

La Socca, fait son apparition dans la région Niçoise au cours du XVème siècle importée par les Génois. Grande crêpe à base de farine de pois chiche elle n’a pas son pareil pour l’apéritif. Sa couleur dorée, son goût inimitable et sa texture à la fois craquante et moelleuse en font un plat typique très apprécié qui se doit d’être consommé dès sa sortie du four. Bien sur, le poivre et un bon verre de rosé de Provence sont indispensables pour une bonne dégustation. Egalement appelée Cade dans la région Toulonnaise venant très certainement de l’italien « caldo » chaud où elle s’implanta lors du 1er Empire lorsque Napoléon se servit d’ouvriers originaires de Ligurie pour travailler au chantier naval et à l’arsenal.

Nous vous donnerons un peu plus bas la recette de la Socca pour pouvoir la réaliser à la maison mais nous vous invitons à la découvrir lors de promenades touristiques dans les rues du Vieux Nice, sur le Cours Saleya ou autour du port à Nice, mais également sur le Cours Lafayette à Toulon. Rien ne vaut sa dégustation au soleil, entouré des gens du cru qui la commentent, la dégustent, la comparent et la savourent avec leur accent qui chante si bien la Provence…

Comme promis, voici la recette pour réaliser chez vous une bonne Socca pour 6 à 8 personnes sur une plaque allant au four d’environ 40cm de coté.

250g de farine de pois chiche

50cl d’eau

1 cuillère à café de sel

4 cuillères à soupe d’Huile d’Olives

Poivre du Moulin

Verser l’eau dans un saladier et incorporer la farine puis bien mélanger au fouet jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de grumeaux.

Rajouter le sel et 2 cuillères à soupe d’Huile d’Olives et continuer de mélanger.

Faire préchauffer votre fous Thermostat 7 (210°C)

Les 2 autres cuillères à soupe d’Huile d’Olive vous serviront à graisser la plaque et verser votre préparation par dessus.

Enfourner 6 à 7 minutes puis terminer la cuisson 2 à 4 minutes selon votre four sur la fonction grill tout en surveillant.

Attention votre Socca doit être craquante sur le dessus et moelleuse à l’intérieur.

Servir dès sa sortie du four, le rosé très frais lui est déjà débouché (avec modération) et le poivre à portée de mains.

Un voyage dans les rues animées et colorées du Vieux Nice…

Partager :
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Technorati
  • Twitter

Laisser un commentaire