La Provence de Pierre Desproges

Tante Edith ne lui en veut pas tant il est drôle! Pourtant, elle « prend cher » la Provence que Tante Edith aime tant…

 

Mais Tante Edith, finalement, a le sens de l’humour et les odeurs de Provence, pour elle, ne sont pas celles de l’anis mais plutôt les senteurs de lavande, de fenouil et de basilic

Finalement, les herbes de Provence sont tout de même plus poétiques… et puis la Bretagne, aussi, en prend un coup… alors elle ne se formalise pas, elle pleure de rire Tante Edith en écoutant ces mots…

 

Un mini sketch court et hilarant à découvrir ici en cliquant ICI


Découvrez le site consacré à Pierre Desproges: http://www.desproges.fr/

Partager :
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Technorati
  • Twitter

Laisser un commentaire