Est-il nécessaire de parler provençal pour faire une bonne bouillabaisse?

Découverte produits - Cuisine provençaleTante Edith est toujours à l’affut de ce qui se crée dans le monde pour promouvoir sa Provence, et elle fut épatée de découvrir qu’il existait désormais une méthode Assimil pour apprendre le provençal.

Désormais donc, quand elle dira qu’il faut mettre un « chicouloun »  de vin blanc dans son braisé de Canard à la crème de figue pour en faire ressortir son goût unique, que sa « bohémienne«  est préparée à l’huile d’olive vierge et qu’elle a mis des » favouilles » dans sa salade de fruits de mer, tout le monde la comprendra.

Mais Tante Edith sait aussi que son petit coup de pâte qu’elle tient de sa grand-mère qui le déjà tenait de sa grand-mère est inimitable.

Cliquez ici et découvrez cette méthode ASSIMIL  inédite! 

Les recettes n’étant pas fournies, complétez votre achat avec les coffrets recettes de Tante Edith dont les fiches seront très explicites pour réussir les recettes provençales.

Et si vous n’êtes pas très sûr d’avoir compris les expressions de Tante Edith utilisées plus haut, découvrez son lexique Culinaire qui vous éclairera!

Partager :
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • email
  • Netvibes
  • RSS
  • Technorati
  • Twitter

Laisser un commentaire


2 commentaires pour :“Est-il nécessaire de parler provençal pour faire une bonne bouillabaisse?”

  1. sacha dit :

    Je pense que pour cuisiner provencal il faut avoir quelques notions de provencal !!!

  2. serge12 dit :

    Avec tous ca on va y arriver, c’est certain, peuchère!